Archives pour la catégorie États-Unis

Les États-Unis : véritable chef d’orchestre des terroristes

C’est en se pointant en personne sur la tribune de la salle « Maitre des Martyrs » au cœur de la banlieue sud du Liban, au sein d’une foule passionnée qui semblait attendre son apparition en chair et en os, que le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a prononcé son discours politique, le 2éme durant cette décade d’Achoura…. <img src="photo.jpg" alt="Hassan Nasrallah"/>Commentant la montée de la mouvance takfiriste (les groupes terroristes) au Moyen-Orient, laquelle alimente ses innombrables foyers de tensions et de guerres meurtrières qui se voulaient être sectaires, son éminence l’a attribuée principalement aux USA qui se servent d’elle, comme de tous les acteurs régionaux, arabes et musulmans. Le but final étant, d’après lui, de soumettre les États récalcitrants qui aspirent à être indépendants, souverains, maitres de leurs sorts et de leur destin. «Les guerres dans la région sont dirigées par les États-Unis qui à eux seuls rythment sa cadence», a-t-il déploré, révolté. « C’est parce que la Syrie, l’Irak, le Yémen, l’Iran veulent être indépendants et décider librement de leur sort, à la lumière des intérêts de leurs peuples, que les États-Unis ont lâchés les takfiristes (terroristes soutenu par les États Occidentaux, le gouvernement turc, les dictatures arabes inféodés etc….), déclenchant ainsi des guerres, tout en leurs imposants des sanctions, des embargos etc….. Leur objectif est de les soumettre à leur volonté», a-t-il poursuivi. <img src="photo.jpg" alt="USA"/> Selon lui, les USA, qui sont les héritiers de l’ère de la colonisation, veulent imposer leur hégémonie et leur suprématie dans cette région comme dans le monde entier, et veulent décider de tout : « nos politiques, nos économies, nos cultures, le prix de nos ressources, de notre pétrole et gaz…« , entre autre. «Seulement dans les apparences nos richesses sont entre le mains des dirigeants arabes mais en réalité, ces dirigeants sont tellement impuissants qu’ils ne peuvent même pas décider du prix des hydrocarbures», a-t-il lancé ironiquement. Quand aux pays qui refusent la soumission et résistent, ils seront en proie à la vengeance des USA, à leurs guerres, sanctions, embargos…

Concernant la République Islamique d’Iran, Sayed Nasrallah a assuré que ce sont les USA qui ont fabriqué le mensonge qu’elle veut confectionner un programme nucléaire militaire. Il l’ont fait avaler au monde entier (via les Médias Menteurs) puis l’ont soumis aux instances internationales, pour imposer des sanctions contre ce pays et tout son peuple. Quant à l’ennemi israélien, il n’est, selon lui, qu’un outil régional dans le projet des États-Unis, raison pour laquelle, cette entité criminelle jouit de son soutien infaillible. <img src="photo.jpg" alt="sioniste"/>Sayed Nasrallah estime que les États-Unis ont voulu à tout prix transformer les guerres qui émaillent la région en un affrontement entre sunnites et chiites, «mais ils ont échoué et ce grâce aux efforts sincères et honnêtes de nombreux ulémas sunnites », dans le monde Arabe et musulman. Selon  son éminence, cette bataille porte des similitudes avec celle que l’Imam Hussein avait menée, lorsqu’il a été amené à faire le choix entre la soumission et l’humiliation d’une part, et la mort et la guerre de l’autre. Pas question pour l’Axe de la Résistance Islamique de se plier face à cette bataille. <img src="photo.jpg" alt="Hezbollah"/>«Ceux qui misent sur notre fatigue et notre repli, nous leur disons que nous avons une forte croyance en cette bataille, et nous allons y faire part de toutes nos forces, et nous allons y triompher aussi », a-t-il juré. En sortant, la foule des fidèles de la commémoration d’Achoura (Irak) ont scandés : «Á mort les USA» et «Nous ne serons point humiliés», reprenant en chœur le slogan de l’Imam Hussein, à Achoura, devenu l’emblème de toutes les batailles que le Hezbollah a menées.

Ci-dessous les idées principales du discours de Sayed Nasrallah :

Au Nom de Dieu, le tout Clément, le tout Miséricordieux

En cette 9ème nuit de la commémoration d’Achoura, je voudrais tout d’abord  remercier tous les frères et sœurs qui ont contribué pour faire réussir ces rencontres (majlis) ici et partout ailleurs, ou qui ont contribué à  leur organisation et leur gestion, ainsi que les ulémas (savants) qui ont y ont fait part, soit par leurs prêches, soit en rapportant le conte épique, soit en chantonnant les « radoud », dans le but de consolider cette commémoration. Merci à l’armée libanaise et à toutes les institutions sécuritaires pour les efforts qu’ils ont déployés durant ces nuits pour garantir la sécurité. Je remercie aussi tous ceux que j’ai oublié de rapporter ou de signaler.

L’imam Hussein a dit dans ses propos infaillibles : «Ne voyez-vous donc pas que le Vrai n’est point exécuté et le Faux n’est point dénigré ». Il s’adressait aux élites et par derrière à toute la nation Islamique, dans toutes ses  générations, tout au long de l’histoire. Et d’ajouter : «Que le croyant réclame la rencontre de Dieu dans le Vrai. Je ne vois en la mort que bonheur et la vie avec les oppresseurs que malheur». Cette école est celle de l’Imam Hussein, celle qui nous enseigne la fierté, la fidélité, les positions à prendre, l’attachement infaillible au Vrai et d’abnégation du Faux, le sacrifice. Cette école, nous l’écoutons avec nos oreilles et nos cœurs.

Les États-Unis : hégémonie et diktat

Je voudrais rappeler certains sujets de principe afin de bien les assimiler, les admettre et préciser à leur lumière nos positions mais aussi comment se comporter avec les événements en cours dans la région et notre pays. En principe, les États-Unis, quelque soit les  administrations américaines qui se sont succédé, ainsi qu’une grande partie de l’Occident, ont des objectifs bien clairs et précis. Pour les réaliser, ils mettent au point des stratégies, des plans et des programmes étalés sur des laps de temps différents, qu’ils modifient parfois.

L’administration américaine ne se comporte pas en tant que puissance tyrannique d’une façon chaotique mais tente de réaliser ses objectifs bien déterminés, quelque soit l’étiquette du président en place. Seuls les moyens changent.… Les USA, en tant qu’héritiers des forces de l’ancienne colonisation…. ont comme but d’assoir leur hégémonie le domaine politique, économique, militaire etc… Tous les pays de notre région, les gouvernements, les peuples, les forces politiques et les élites sociales doivent être soumis et dépendants de la volonté des USA.

Ce sont les États-Unis qui décident de notre politique, de notre sécurité, de notre économie, de notre culture et de notre religion… Ils veulent que nous admettions l’Entité SIONISTE dans la région, qu’on l’accepte, sans broncher, sans s’y opposer dans le combat ni lui résister…. Tous sont appelés à se soumettre à ce diktat et celui qui ose manifester une insoumission doit s’attendre à toutes sortes de représailles : embargo, agression militaire, sanction politique et diabolisation à travers les médias inféodés. C’est le sort des gens de la volonté libre, non seulement dans le monde arabo-islamique mais partout ailleurs. <img src="photo.jpg" alt="CNN"/> img src=photo.jpg alt=George Galloway<img src="photo.jpg" alt="Carlos Aznarez"/><img src="photo.jpg" alt="Sœur Emmanuelle"/><img src="photo.jpg" alt="daech"/><img src="photo.jpg" alt="terroriste"/><img src="photo.jpg" alt="CIA"/> <img src="photo.jpg" alt="Gaza"/> Celui qui veut être libre, maitre du sort de son pays, indépendant et prendre ses décisions à la lumière de ses intérêts, il ne peut être admis par les États-Unis et doit se préparer à leur guerre.

Des dirigeants arabes impuissants

Cela constitue le principe de fond de ce qui se passe dans notre région, depuis la fin de la 1ère guerre mondiale et de la seconde guerre mondiale. Ils veulent s’accaparer le pétrole, le gaz et toutes les ressources naturelles et en disposer comme ils l’attendent. Dans l’apparence seulement, le pétrole et le gaz sont entre les mains des dirigeants arabes. Alors que dans la réalité,  ils appartiennent exclusivement aux sociétés américaines. Les gouvernements arabes et islamiques sont tellement impuissants qu’ils ne peuvent fixer leurs prix.

Quand les usa veulent asséner un coup économique à l’Iran, l’Irak, au Venezuela, à la Russie, ou n’importe quel État devant être soumis, ils ordonnent aux gouvernements arabes de baisser les prix de pétrole, quand bien même à leur insu. La décision n’est pas entre leurs mains.

Ils veulent s’accaparer la décision de nos richesses, et veulent en même temps nos marchés pour eux, pour toutes leurs marchandises, et pour leurs armes aussi. Ceux qui suivent les informations ont du constater l’ampleur des achats d’armements ces dernières années, de la part de l’Arabie saoudite, du Qatar et des EAU,  et d’autres pays. Des armements US pour la plupart, et de la France et de la Grande Bretagne en des dizaines de milliards de $ : des avions, des navires, des pièces d’artillerie, des chars (…)  qu’ils en aient besoin ou pas. Ces pays arabes se doivent d’être les marchés pour les grandes sociétés américaines d’armements et n’ont pas le choix.

Parce que ceux qui gouvernement au USA ce ne sont nullement les organisations de droits de l’homme, mais les grandes sociétés pétrolières et les grandes sociétés de l’industrie militaire. Ils ne veulent qu’assoir leur hégémonie et ils ont réussi à le faire. Et ils veulent que nous soyons leurs marchés. Ce qui importe les USA est la politique étrangère, la sécurité et le pétrole et gaz, le reste est sans grande importante

Les gouvernements arabes ne sont rien plus que des autorités d’administration locale. Qu’ils soient rois, émirs ou  président, ils ne dirigent pas des États, car les décisions en matière de politique étrangère, de guerre et de paix, des prix des hydrocarbures, des marchés économiques sont toutes entre les mains des USA

C’est la réalité de notre région aujourd’hui.

Israël : un outil dans le projet américain
Israël n’est pas le projet, c’est un outil exécutif dans le projet de l’hégémonie américano-occidental dans notre région, il assume un rôle exécutif au service de ce projet.  C’est pour cela qu’ils le défendent partout dans toutes les instances, dont le Conseil de sécurité, où le veto est interdit, et qu’ils lui fournissant l’aide financière, militaire, économique et qu’ils sont même prêts à combattre à ses côtés, le cas échéant.

Qu’adviendra-t-il à cet Israël, si les USA en arrivaient un jour à s’affaiblir, à vouloir sortir de la région, à s’occuper de leur propres affaires exclusivement pour des raisons internes ? Quel serait donc le destin de cet Israël ? Pourrait-il survivre dans notre région ? Pas du tout car cet Israël n’est qu’un outil des États-Unis.

Le peuple palestinien et les autres peuples, à leur tête les Libanais, qui ont tant souffert des agressions israéliennes, de l’occupation, des massacres, entre autre, supportent le fardeau de ce projet où Israël n’est qu’un outil. Ceux qui assument, en premier, la responsabilité de tous les crimes de l’occupant sioniste à travers ses massacres, sa colonisations et tout ce qu’il commet comme injustice aujourd’hui, dans la bande de Gaza, en Cisjordanie, à al-Quds (le dôme du Rocher) et l’intérieur de la Palestine occupée sont avant tout les États-Unis (et l’Administration US actuelle, et toutes les autres précédentes qui se sont succédées)…

L’interdiction d’être un État indépendant

Aussi, dans le cadre de ce projet d’hégémonie , il n’est pas permis qu’un État arabe ou islamique, soit puissant, de sorte qu’il puisse être indépendant, au décisions indépendantes, qui prend en considération les intérêts de son peuple, qui  exploite ses propres ressources économiques et puisse se développer en technologie, en sciences, en culture, en administration… C’est strictement interdit dans le projet d’hégémonie américaine.

Que ce soit l’Égypte, ou le Pakistan, que ce soit les sunnites ou les chiites, les chrétiens ou les musulmans. C’est interdit sans aucune distinction de religion. Il est également interdit à tout État de vouloir être libre, puissant, capable et influent dans son entourage. Sinon, il doit s’apprêter à faire l’objet d’une guerre directe ou par procuration, comme ce qui s’est passé avec l’Iran, via la guerre déclenchée par le dictateur Saddam hussein, ou en alimentant les scissions internes après les avoir créés, dans les médias, en politique, financièrement …

Mêmes les amis des USA, leurs alliés, ceux qui ont une culture occidentale, il leur est interdit d’être puissants parce que les USA veulent seulement des sujets, des soumis. Les États-Unis ne veulent pas d’amis qui pourraient les déranger parfois.

La duplicité des USA

Parmi les principes ce dont parlent les usa, tout ce brouhaha avec lequel ils emplissent les médias, sur la démocratie, les libertés des peuples, les élections, les droits de l’homme, les organisations non gouvernementales, la lutte contre la corruption.

Tout cela de la part des Américains n’est que des paroles vides  de leurs sens. Je vais vous en donner des preuves. Dans les faits, sans donner des noms que vous allez tous deviner.

Combien de gouvernements et de régimes dans la région, le monde et le Tiers-monde, lesquels constituent les pires tyrannies, sont ils parrainés, soutenus et défendus par les USA ? Leurs paroles sont vides de tout sens, ce sont des mensonges trompeurs et de la perfidie. Lorsque les usa réclament la démocratie, les élections, les droits de l’homme partout dans le monde, nous serons amenés à les croire. Mais jamais quand ils soutiennent les pires dictatures dans la région, les pires régimes corrompus, et ceux qui violent leur plus les droits de l’homme.

Les États-Unis soutiennent des pays où il n’y a ni élection, ni constitution, ni relaie du pouvoir, et ne supportent même pas une toute petite marge de liberté sur internet, laquelle est condamnée à une centaine de coups de fouets.

Lorsque les USA soutiennent ce genre de régime, cela veut dire que toutes  ces paroles sur la démocratie, les élections (etc…) ne sont que des mensonges et des fourberies. Hélas, certains peuples dans la région sont trompés et d’autres ont la prédisposition à être trompés

Croyez vous que les usa avec leurs flottes, leurs armées et leur arsenal nucléaire sont une association de bienfaisance pour la promotion de la démocratie dans le monde, et qu’ils veulent seulement changer un régime avec lequel ils ont des problèmes, seulement pour que les gens votent leur président , et choisissent leur régime en toute liberté ?!

Seuls les peuples, les mouvements, les gouvernements non soumis a l’hégémonie us sont ceux dont on ouvre les dossiers : sur la démocratie, sur les élections, sur les gouvernements élus, sur les modifications constitutionnelles, sur les droits de l’homme…

N’importe quel gouvernement, voire mouvement dans le monde, peut être sujet à leurs sanctions (…) Ils font tout ceci pour soumettre les États qui ont refusent l’hégémonie us. Ils leur infligent des guerres, des sanctions, l’embargo, les harcèlent sur des dossiers sans fins. Quant aux États qui leur sont déjà soumis,  qui sont leurs alliés, et qui devraient avoir des élections, le relai du  pouvoir, de la liberté de la presse,… On ne voit rien de cela chez eux.

Ceux qui disent que les USA sont autrement devraient nous donner des preuves et non nous induire en erreur et nous leurrer.

Les mensonges des États-Unis sur le nucléaire iranien

Dans les dernières années, depuis 13 ans à peu près, il y a le programme nucléaire iranien. Comment les USA se sont-ils comportés avec ce dossier ?

Quand les Américains veulent attaquer un pays ou un peuple, ils fabriquent un mensonge, le font propager dans le monde, via les Médias Menteurs, puis mobilisent les pays derrière eux. Que ce mensonge provoque  des guerres, la mort de millions d’innocents,  n’a aucune importance pour eux. L’essentiel est de faire soumettre les dirigeants et le peuple de ce pays. <img src="photo.jpg" alt="USA"/>Il y a eu les négociations. Les Américains et avec eux les Israéliens ont dit que l’Iran veut fabriquer une arme nucléaire et veut développer de la technologie militaire nucléaire et ils ont prétendu qu’il en a déjà fabrique une, ont appelé à des sanctions et un embargo. Un mensonge qui perdure depuis 13 ans, nuisant au peuple iranien et aux peuples et économies des autres pays ayant des relations économiques avec l’Iran et qui a risqué de causer une guerre régionale. Et tous ceux qui sont avec eux sont amenés à suivre le pas à la lettre : les médias arabes, les journalistes et les gouvernements ont cru ce mensonge.

Hélas, en raison du complexe d’infériorité du monde arabe et de son mépris pour soi, certains arabes sont plus loyalistes plus que les américains. Quant ils ont vu que l’Iran n’a pas capitulé, a continué de développer son programme, tout en sachant que le choix militaire est difficile et les sanctions se sont avérées être inefficaces et ils ont décidé de s’entendre avec lui.

Hier, Vladimir Poutine, président d’une grande puissance, a dit que les États-Unis nous ont trompés. En fait, il s’est avéré qu’il n’y a jamais eu de programme militaire nucléaire iranien. Le monde entier, y compris les Instances Internationales, à donc, une nouvelle fois, été dupé par l’Oncle Sam. Pour parvenir à faire plier la République Islamique d’Iran, les États-Unis n’ont pas hésité un instant à créer de gros mensonges, qu’ils ont ensuite véhiculés, sans aucune gêne, aux 6 milliards d’habitants.

Tout  le problème avec l’Iran, c’est qu’il veut être un État libre et indépendant. Les dirigeants de la République Islamique d’Iran veulent disposer, librement et indépendamment, de leurs ressources, préserver les intérêts de son peuple et sa dignité. Or, ceci, les États-Unis n’en veulent pas. Raison pour laquelle, nous devons être prudents et bien comprendre ce qui se passe.

Une nouvelle guerre US… de soumission

Où sommes-nous arrivés après les dernières évolutions dans la région ?  Les défaites infligées à Israël, depuis les années 80, puis leur retrait forcé du Liban en l’an 2000, leur retrait de Gaza, sans oublier la guerre de juillet 2006. Il y a aussi les défaites US en Afghanistan et en Irak, qui est bel et bien une grande victoire contre l’occupant et c’est un drame en soi dans notre monde arabe de ne pas fêter nos victoires, car en Irak un peuple et une résistance héroïque sont parvenu à vaincre l’envahisseur américain (…)

Après les défaites israéliennes et les défaites américaines en Irak et Afghanistan, et les évolutions du printemps arabe, les États-Unis se sont lancés de nouveau dans une nouvelle guerre. Cette guerre-là, nous devons la comprendre plus que jamais.

Là aussi, je vous dis, après une lecture profonde et avec des preuves à l’appui, qu’il s’agit d’une guerre américaine contre tous ceux qui refusent l’hégémonie des États-Unis.

Aussi bien en Irak qu’en Syrie, où on est dans une seule guerre, mais aux formes différentes, quand des État Occidentaux, Arabes et régionaux rassemblent des dizaines de milliers de combattants takfiristes (terroristes ou mercenaires) du monde entier et leur accordent des facilités, des fonds, des denrées et des tonnes de munitions, dont des armes super sophistiquées, comme les missiles anti char TOW, à votre avis, font-ils tout ceci sans le feu vert de l’Administration américaine ? <img src="photo.jpg" alt="missile tow"/><img src="photo.jpg" alt="missile Milan"/>La réponse est jamais. C’est un projet américain à l’origine, dans lequel sont à la besogne les saoudiens, d’autres pays arabes, la Turquie et les états occidentaux. Les USA sont le  véritable chef de cette guerre dans la région. Ce sont eux qui la soutiennent, le coordonnent, et qui rythment sa cadence. <img src="photo.jpg" alt="daech"/>En Irak aussi, qui a fourni à « daesh » (les mercenaires de la CIA) toute l’aide dont il a besoin ??? Ce sont bien entendu les USA et tous leurs alliés dans la région. Parce que les États-Unis voulaient soumettre le peuple Irakiens mais la Résistance a refusé la présence de son armée et leur hégémonie, ce qui s’est traduire, sur le terrain de l’action, par leurs expulsions manu militari de l’Irak. L’Administration américaine  veut à tout pris soumettre les irakiens aux diktats de l’Oncle Sam, les humilier et les rendre dociles.

Ils veulent leur dire que seul les États-Unis peuvent les protéger de « daesh » et cie. Par ce stratège, ils souhaitent ainsi leur imposer les règles qu’ils instaurent à leur insu, malgré eux. Ils veulent aussi fixer les prix de leur pétrole, nommer leur gouvernement, modifier leur Constitution et que le peuple Irakiens se doit de les accepter tels quels, sinon, « daesh » en fera à sa guise. C’est ce qui se passe en Irak.

La Syrie aussi doit être soumise a la volonté des États-Unis parce qu’elle s’est insurgée contre l’Oncle Sam. Ceux qui combattant en Syrie, le font au service du projet US, qu’ils le sachent ou pas, qu’ils soient laïcs ou islamistes. Cette guerre imposé vise exclusivement à soumettre la Syrie à la volonté des Etats-Unis. Pensez-vous que les USA veulent que l’Arabie contrôle la Syrie ? Non? jamais. Lorsque la guerre se terminera, et inchallah (si Dieu le veut) elle ne se terminera pas à leur avantage, ils les balaieront, (…)

Les gouvernements arabes ne sont que des instruments dans les guerres déclenchaient par l’Oncle Sam contre les Irakiens, contre les Syriens, contre l’Iran et contre le Yémen aussi. <img src="photo.jpg" alt="Yémen"/><img src="photo.jpg" alt="Barack Obama"/> <img src="photo.jpg" alt="USA"/>

La guerre entre sunnites et chiites a échoué

Il en est de même pour la guerre contre le Yémen qui se doit de rester dans le cercle de l’hégémonie US. Ils ont voulu que cette guerre soit communautaire et se transforme en guerre entre sunnites et chiites. Mais ils ont échoué grâce à la prise de conscience des peuples, et aux positions des élites, aux efforts des ulémas (savants) sunnites, sincères dans leurs devoirs; et aux forces sunnites dans le monde qui n’ont pas permis que cette guerre se glisse vers une confrontation sectaire.

Au début de la guerre du Yémen, l’imam de la mosquée al-Haram (la Mecque, en Arabie), lequel se doit, en principe ,de prêcher pour la paix, la réconciliation et l’unité, a dit que la guerre au Yémen est une guerre contre les chiites !!! Pourquoi donc était-elle ainsi si ce n’est parce qu’ils ont exigé qu’elle en soit ainsi. Il fallait, coûte que coûte,  la transformer en une guerre confessionnelle afin que les paresseux et les armées des paresseux puissent attirer des mercenaires et de volontaires, prêts à commettre des crimes inhumains, pour qu’ils combattent à leur place. C’est la vérité !

Ce qui était exigé en Syrie, à Irak et au Yémen est d’aiguiser les sentiments des musulmans sunnites en leur disant que c’est la bataille pour combattre à la place des rois, des émirs, des gros ventres, des détenteurs des milliards et des pilleurs de peuples, et en fin de compte, les conséquences de cette guerre se doivent d’être à l’avantage des USA. C’est la vérité de la bataille actuelle. <img src="photo.jpg" alt="Ramadan"/>En ce 10eme nuit de Muharram, nous devons dire la vérité : la guerre n’est pas pour la démocratie, ni pour les élections, ni pour les droits de l’homme, ni contre la pauvreté, l’analphabétisme et les maladies.

Cette guerre menée par les USA vise à soumettre tous ceux qui ont refusé la soumission, et s’insurgent toujours contre la volonté des États-Unis. Son but est de sanctionner ceux qui ont fait avorter le projet du nouveau Moyen-Orient préconisé par Bush et Condoleza Rice, c’est-à-dire, la Résistance Islamique (Hezbollah et mouvement Amal) et tous ceux qui ont été solidaires avec ses frères d’armes au Liban, en 2006, dont la Syrie d’Assad, la Palestine de l’Intifada et l’Iran, avec sa volonté de fer et son soutien indéfectible. Ceux-là doivent payer le prix d’avoir refusé la soumission, de s’être rebeller, et de réclamer la vraie liberté, la vraie indépendance, et la vraie souveraineté.

Nous devons savoir toute la vérité sur la bataille qui est menée aujourd’hui. C’est une lutte entre 2 front : le commandant du 1er front n’est pas Abou Bakr al-Baghdadi, ni Aymane al-Zawahiri, ni Abou Mohammad al-Joulani, ni le roi Salmane Ben Abdel Aziz. Son vrai chef n’est autre que le président des USA et l’Administration américaine, qu’elle soit ripou-blicaine ou démon-crate.

Dans le deuxième front, se trouvent tous ceux qui refusent cette soumission à l’hégémonie américaine.

Comme du temps de l’Imam Hussein

Comme nos jours ressemblent ceux du passé. Qu’est ce qu’on nous propose aujourd’hui ? Soit vous vous soumettez aux USA et à leur projet ce qui inclut accepter l’Entité Sioniste et tous ses instruments et en devenant  ses sujets dociles, sinon nous déclarerons la guerre contre vous, vous imposerons des sanctions, un embargo, vous placerons sur la liste des terroriste, et dépêcherons des kamikazes vers vos mosquées, vos églises et vos écoles et vos marchés (…)

Soit la soumission, soi les conséquences de votre insoumission, de votre liberté, de votre indépendance et votre souveraineté.

N’était-ce donc pas la position dans laquelle s’était trouvée l’Imam Hussein, sa sanite famille, ses compagnons et les femmes qui l’accompagnaient, lorsqu’on les a sommés soit d’accepter Yazid , son despotisme, sa tyrannie et sa corruption, sinon ils seront  tués, décapités, et pillés et leurs femmes réduites en esclavage !

C’est ce qu’a fait l’armée de Yazid plus tard à la Médine lorsqu’elle s’est révoltée, cette ville qui est la ville du prophète, de ses compagnons, des mouhajirines et des Ansar, il lui a envoyé son armée, qui l’a saccagée, assiégée, bombardée, et incendiée et a violé ses femmes et tué leurs fils, avant de forcer les survivants à prêter allégeance, comme esclaves pour le roi et le possesseur Yazid.

L’Imam Hussein savait très bien la situation et quelle position prendre : entre la soumission et la mort, il a été intransigeant.  L’imam Hussein nous a appris à dire: ((Je jure par Dieu que je ne vois dans la mort que le bonheur, et dans la vie avec les oppresseurs que le malheur))

En cette nuit, nous avons en mémoire l’histoire et la vérité de cette bataille  pour s’en inspirer la position à prendre.

Entre les deux choix, l’imam Hussein a dit : ((ce fils d’injuste nous a poussés à  choisir entre la confrontation et l’humiliation.  Jamais nous n’acceptons l’humiliation))
Jamais nous n’acceptons l’humiliation… et nous triompherons

Face à Israël qui a toujours voulu occuper nos terres et s’y installer, tout en nous imposant ses conditions humiliantes au Liban, lorsqu’il nous a mis dans une situation où il fallait choisir entre la guerre et l’humiliation, entre la mort et l’humiliation, nous tous au Liban, les différents mouvements de résistance et leurs publics avons décidé de nous opposer à Israël et de dire à  ses menaces et ses guerres comme l’imam hussein avait dit  : entre les guerres et l’humiliation, jamais nous n’acceptons l’humiliation.

Aujourd’hui aussi, face à ce projet américano takfiriste, qui nous met entre deux choix : soit la soumission et l’humiliation soit  la guerre, il nous menace de guerre dans tous les pays des Musulmans. Pas seulement nous le Hezbollah ou les chiites, mais tous les peuples de la région, y compris les sunnites et les chrétiens et autres, lorsqu’ils nous menacent par les guerres, les suicidaires, les attentats, les voitures piégées, les pillages,…

Ns disons comme nous avons toujours dit, que notre position  – et pas seulement notre position, car au moment où nous sommes réunis ici dans cette salle,  nos chers frères moudjahidines se trouvent en Syrie, où ils combattent sur plus d’un front, avancent et résistent; d’aucuns tombent en martyre et d’autres sont blessés, aux côtés de tous ceux qui combattent sur ces fronts – nous disons et répétons avec l’imam Hussein en cette nuit, à quiconque nous menace, qu’il soit israélien, takfiriste : Jamais  nous n’acceptons l’humiliation.

En cette nuit, nous disons à l’imam Hussein ce que ses compagnons lui avaient dit lorsqu’il les avaient rassemblés, – alors qu’ils n’en restaient plus que quelques uns, assiégés et laissés pour compte- , pour leur proposer une dernière fois de s’évader si bon leur semble (( cette nuit sert de couverture. Servez-vous en pour fuir)),

Et moi aussi je vous dis ce que l’imam Hussein a souvent répété : celui qui veut partir, qu’il parte, celui qui veut s’évader, rejoindre l’ennemi qu’il le fasse.

Quant à l’Imam Hussein, il restera ici, ne se retirera pas et ne s’ébranlera jamais même face aux milliers.

Dans la nuit du Dixième d’Achoura, qu’ont dit  les compagnons de l’imam Hussein ?

Ils ont refusé de le trahir, de l’abandonner, ou de le livrer en lui disant : ((Que tu meures, et que nous restions vivants après toi ?? Aucune vie n’est bonne sans toi Hussein. Aba Abdillah,  si nous savons que nos allons être tués, brulés, disséminées dans l’air, et ressuscitées, puis tués (de nouveau), brulés,  disséminées dans l’air, et ressuscités (encore une fois), pour être tués, brulés, disséminées dans l’air, plus de mille fois , jamais nous ne te t’abandonnerons O Hussein))

Et nous aussi disons la même chose à l’imam Hussein.

Dans cette bataille contre l’ennemi sioniste ou contre le projet américano takfiriste, et qui est la bataille de la défense  de l’Islam, de ses valeurs, de sa réputation, et la bataille pour les sacro-saints des Musulmans, leur honneur et des opprimés dans cette région, nous y sommes impliqués. Jamais nous ne nous replierons.

Si d’aucuns misent sur notre fatigue, sur notre calme, ou comptent nos martyrs, – à Karbala tous sont tombés en martyre, un ou deux ont survécu-, pour ceux qui comptent nos martyrs et misent sur notre fatigue et notre repli, sachez que cette bataille, nous y croyons fortement, la menons avec sagacité, et comptons la remporter inchallah

Pas question d’y renoncer ou de se replier.

Je vous le dis franchement: celui qui se rétracte – quoique personne d’entre nous ne se rétracte- , mais supposons , celui qui l’envisage est comme celui qui abandonne Hussein la veille du dixième de Mouharram… en pleine nuit !

(Article provenant du site d’information Al Manar)

23-10-2015 – 22:26 Dernière mise à jour 24-10-2015 – 03:36

( FIN)

La CIA et les Médias Menteurs en passe d’exécuter un coup d’État au Venezuela

Petit rappel :  Diversifier ses sources d’information permet d’avoir une meilleure appréciation de l’actualité. <img src="photo.jpg" alt="CIA"/><img src="photo.jpg" alt="Maduro"/> http://french.irib.ir/info/international/item/352231-maduro-a-accus%C3%A9-washington-de-pr%C3%A9parer-un-coup-d-etat-militaire

http://www.manartv.com.lb/french/adetails.php?eid=208108&frid=13&seccatid=163&cid=13&fromval=1

http://french.irib.ir/info/international/item/351594-le-blocus-finbancier-international-est-orchestr%C3%A9-par-les-etats-unis 

http://french.irib.ir/info/international/item/351390-%C2%ABaucune-puissance-n%E2%80%99est-en-mesure-d%E2%80%99affecter-l%E2%80%99ind%C3%A9pendance-des-pays-de-l%E2%80%99-unasur-%C2%BB-maduro. 

Colons visés à Jérusalem : le parti pris des Médias Menteurs

 En 1 :

        Les médias ont, depuis longtemps, prouvé qu’ils n’étaient pas dignes de confiance. Dès qu’il est question d’israél ou d’un conflit ou l’occupant sioniste joue un rôle de premier plan, la partialité, ou le silence, est de vigueur. S’agissant d’un État oppresseur, qui ne trouve aucune gêne à opprimer, humilier, assassiner, massacrer etc… l’autre, eh bien, ceux qui ne dénoncent pas cette injustice, quand leurs devoirs le leurs obligent, sont forcément complices de crimes contre l’humanité.

     Ils peuvent donc crier autant de fois qu’ils le veulent  « JE SUIS CHARLIE » le placarder 24/24 sur les écrans de télé, dans les journaux et les magazines, dans la voie publique etc…, la vérité, c’est qu’ils sont malhonnêtes avec les citoyens.  Si les médias et dessus d’eux, la classe politique, sont vraiment attachés aux valeurs universelles, pourquoi donc ne dénoncent-ils pas israel quand, par exemple, Tshal commet des massacre de masse ??? Pourquoi aussi, existe-t-il une complaisante à l’égard des sionistes présent sur notre territoire alors que leurs actions sont souvent contraire aux Lois de la République ???x1sionistex6Je suis Charliex55jpgRoger Cukierman.jpg     Comme la Liberté d’Impression risque de perdurer pendant un bon moment,  les citoyens libres devraient diversifier leurs sources d’information s’ils ne veulent pas être noyés dans l’affabulation. De cette façon, c’est l’assurance d’avoir  une meilleure appréciation de l’actualité internationale mais surtout,  de ne pas tomber dans le piège de la désinformation.

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=76&frid=76&eid=246497#.VZ3ZAXYbFl0.twitter

http://fawkes-news.blogspot.com/2014/12/lonu-revele-les-liens-disrael-avec-les.html?spref=tw

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/359481-des-colons-extr%C3%A9mistes-profanent-la-mosqu%C3%A9e-b%C3%A9nie-d%E2%80%99al-aqsa

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/372128-les-colons-attaquent-la-mosquée-d’al-aqsa

http://www.voltairenet.org/article188193.html

En 2 :

     Deux Palestiniens armés ont mené une attaque contre une synagogue appartenant à des colons extrémistes, à Jérusalem, le mardi 18 novembre 2014. Ce raid meurtrier a causé la mort de 7 israéliens et 15 autres personnes ont été blessés . Les 2 assaillants, ont, quand à eux, été abattu par la police.      Les médias, qui pour rappel, tirent plus vite que leurs ombres, ont couvert cet événement et ont parlé d’un acte terroriste contre des israéliens. Enfin, la version des faits relayée été surtout celle de Tel Aviv.. Un grand nombre de reporteur, de correspondants et de spécialistes ont été mobilisé pour couvrir l’attentat. Cela, a permis de déclencher de nombreuses réactions en chaine, avec en toile de fond, beaucoup d’émotion, de la tristesse, des condamnations et de la colère. Bref, cette couverture médiatique était non seulement pathétique mais était marquée aussi, par de l’empathie.BFM TV et France 2     Malheureusement, derrière cette hystérie généralisée,  le triste sort des occupés ne peser pas lourd dans la balance. Nos braves journalistes ignorent-ils à ce point, que le peuple Palestinien est privés de sa liberté et qu’il subit l’oppression, au quotidien, depuis plus de 50 ans ??? Palestiens et sionistes     Les journaliste et leurs acolytes n’ont, en vérité, pas le droit de fermer les yeux sur cet élément, crucial pour la compréhension de cette actualité. Le faire, signifie, très clairement, prendre le parti d’israel, qui est la force occupante. Le rôle d’un média n’est-il pas de proposer de l’information, en toute objectivité et impartialité ??? Malheureusement, ce droit, le public en est privé quand il est question d’israél, de la Palestine, de l’Iran, de la Syrie, de la Russie, de l’Irak, du Yémen etc…

      Dans l’attaque de la synagogue, certains ont cru bon de comparé cet attentats, qui a fait 5 morts, aux crimes de « daech« .Terrorisme et terroriste      En somme, israël, après l’Occident, a été présenté comme une pauvre victime du terrorisme et que forcément, par opposition,  les Palestiniens étaient, eux, les méchants barbares.

     Maintenant, testons la crédibilité des médias et au delà, celles des États qui soutiennent israél, à travers quelques événements ayant survenu  2 semaines avant l’opération suicidaire contre des colons. Durant ce laps de temps (15 jours), les soldats de Tsahal ont tués au moins 10 palestiniens. Leurs crimes, avoir manifesté pour dénoncer la profanation de la Mosquée Al Qods, par ces même colons extrémistes. intifada, palestine,sioniste À cela il faut ajouter l’incendie criminel d’une Mosquée situé à Al Mugheir, près de Ramallah, le 12 novembre 2014. mosquée incendié palestine      Pour rappel, l’opinion publique n’est pas informée de l’existence de ces JUIFS EXTRÉMISTES ou ULTRA-SIONISTES dont la grande majorité viennent de l’Étranger. Pourtant les journalistes ont de quoi faire, tant leurs paroles haineuses et leurs actions criminelles dépassent l’entendement. Par exemple, ces fanatiques illuminés projettent de détruire la mosquée Al Qods et pour y parvenir, ils ne cessent de jouer sur la provocation. Leurs intrusions forcées dans le 3ème lieu saint de l’Islam et à chaque fois, sous une très bonne escorte policière, en dit long sur leurs vrais intentions.mosquée Al Qods, Al Aqsa      Le Gouvernement israélien est donc le premier responsable de cette escalade de violences et de par sa politique provocatrice, il ne fait que prouver que ses Dirigeants sont, eux aussi, de danger- eux EXTRÉMISTES. Ensuite, il y à peine 6 jours, c’était au tour de Yusuf Ramouni, un employé de la Société israélienne de transport public, de tomber en martyr. Ce père de famille, âgé de 32 ans, a été découvert pendu, à l’arrière de son bus, dans la nuit du 16 nov- embre 2014. Les policiers israéliens, qui eux aussi tirent plus rapi- de que leurs ombres, ont prétendu qu’il s’agissait d’un suicide mais les palestiniens ont appris, en plus de 50 ans d’OCCUPATION, à ne jamais faire confiance aux SIONISTES. Leurs méfiances leur ont donné raison puisque le corps de Yusuf Ramouni présentés des traces de violences, ce qui excluait de facto, la thèse du suicide. Yusuf Ramouni, Israël, Colons, Extrémistes     En conclusion, si l’on compare la couverture médiatique de cette actualité depuis le 1er novembre, déjà, force est de constater que les victimes israéliennes ont plus de valeur que les morts palestini- ens. Ensuite, s’il faut considéré qu’une attaque palestinienne devi- ent automatiquement un acte TERRORISTE dès lors qu’elle vise des israéliens et se solde par quelques morts mais qu’en plus, qu’il faille aussi le condamner, que dire alors, quand plus de 2000 pales- tiniens sont massacrés en l’espace de 50 jours ??? Gaza, sioniste, guerre      Dès qu’il est question d’une agression SIONISTE contre le Peu- ple palestinien ou inversement, qu’une attaque palestinienne est dirigée contre des israéliens, les médias se gardent de rappeler aux citoyens qu’il y avant tout, un OCCUPANT et un OCCUPÉ. Rares aussi, sont les moments où ils invoquent les LOIS INTERNATIONA- LES et ce manquement rend forcément service à l’Entité Sioniste. C’est encore plus flagrant quand une poignée d’israéliens sont tués par de méchant palestinien. Généralement, l’Armée d’Occupation  se sert de ce genre de prétexte pour déclencher des offensives militaires d’envergures contre tout un peuple et ce pour atteindre essentiellement des objectifs politiques. C’est exactement ce qui s’est passé en juillet 2014, avec au départ, la mort suspecte de 3 jeunes Colons puis dans un 2éme temps, les accusations lancées contre le Mouvement de Résistance Islamique Hamas. Enfin, dans un 3éme temps et les citoyens ont pu en être témoins, l’agression contre les palestiniens de la Bande de Gaza, durant environ 2 mois.  L’objectif non déclarer de cette offensive meurtrière était de s’en prendre directement au Mouvement de Résistance Hamas, pour espérer le détruire ou à défaut, de réduire sa capacité de nuisance.

     Cette vérité n’a pas été rendu public par les Médias Menteurs car leurs vocations premières à étaient de relayer la version des faits donnés par l’occupant Sioniste. Même le Président François Hollande, lors de son discours du 14 juillet 2014 mais aussi avant, s’est plié à 2 reprises aux exigences d’israël. François Hollande, IsraëlBISCOTTE et IsraëlSioniste et François HollandePalestine, Hamas      En vérité, dans cette affaire des 3 jeunes colons assassinés, tous ceux qui ont pris parti pour l’ENTITÉ SIONISTE, ont insultés les valeurs de la France et au-delà, les Lois Internationales. En effet, comment peut-on agir de cette sorte quand aucune enquête indé- pendante n’a été lancé pour déterminer les vrais coupables. De plus, le fait d’avoir accusé le Hamas d’être à l’origine de ce triple homicide n’avait aucun sens et ce pour 2 raisons évidentes.

     Premièrement, la Résistance Islamique a récusé les accusations d’israël selon laquelle, son organisation aurait assassiné les Colons mais, comme d’habitude, les Médias Menteurs n’ont pas jugé utile de rendre publiques les réactions de la partie adverse.

     Deuxièmement, ce genre de crime ne ressemble pas aux méth- odes du Hamas. En effet, si les 3 jeunes Colons seraient tombés nez à nez avec des combattants de la Résistance, ils auraient été fait prisonniers pour pouvoir servir ensuite, de monnaie d’échange contre des prisonniers palestiniens. L’exemple de Gilad Shalit en est la meilleure preuve. Ce soldat franco-israélien n’a-t-il pas été capturé par le Hamas puis au terme de longues négociations avec l’Entité Sioniste, n’a-t-il pas été libéré en échange de plus de 1000 palestiniens ???Gilad Shalit et Hamas      Ainsi, procède le Hamas et d’une façon générale, les résistants palestiniens mais encore une fois, israël est la force Occupante et en tant que telle, il ne peut survivre que s’il parvient à domestiquer les Occupés. Or, comment compte-il y parvenir quand le peuple Palestinien et libanais ont fait le choix de la résistance ??? L’Entité Sioniste et ses principaux protecteurs le savent pertinemment et tant que demeurera cette injustice, les agressions, accompagné comme souvent, de leurs lots de victimes innocentes,  ne cesseront pas. En parallèle de cette politique pro-israélienne, la couverture médiatique partisane bâtera, elle aussi son plein. Pour preuve, les Médias Menteurs n’ont-ils pas employé, de façon sournoise, le terme otage pour désigné le soldat Gilad Shalit alors qu’en vérité il s’agissait d’un prisonnier ??? Combien de Maires aussi, ont pris la décision d’orner la façade de leurs Mairies, du portrait de Gilad Shalit, sans même avoir consulté les habitants et en prenant le soin de choisir une photo où le personnage  apparaissait en tenue civile et non en militaires !!!

     Quand le public est désinformé sur la réalité des conflits du Moyen-Orient, quelque part, ceux qui sont censés nous informés en toute honnêteté ne font que prouver qu’ils agissent comme de simple fonctionnaire d’israël et des États qui le soutiennent. Ce n’est certainement pas une pure coïncidence s’ils n’invitent, que très rarement, des personnalités connues pour leurs oppositions aux violations du Droit International. Par contre, pour adresser des invitations express à leurs complices, et il est difficile de ne pas remarquer qu’il s’agit pour la plupart d’entre eux de farouches partisans du Sionisme, là, nos braves journalistes  savent faire preuve d’efficacité ou plutôt de lâcheté.   <img src="photo.jpg" alt="Sionisme"/>  Pour l’intérêt d’israël, les Médias Menteurs n’hésitent pas à mentir à des millions de citoyens. D’un côté, ils caressent dans le sens du poil l’Occupant Sioniste et de l’autre, ils s’acharnent sur l’Islam, à travers une lecture biaisée de l’actualité du terrorisme.<img src="photo.jpg" alt="Sionisme"/>

En 3 :

http://youtu.be/qpQBMAZEQ_M

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=2&cid=20&frid=18&seccatid=20&eid=202827

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=2&cid=20&frid=18&seccatid=20&eid=201848

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=2&cid=20&frid=18&seccatid=20&eid=196953

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=2&cid=22&frid=18&seccatid=22&eid=202234


http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/377830-11-000-d%C3%A9lits-commis-par-les-colons-sionistes-depuis-d%C3%A9but-2015